Le mal des transports

-A +A

Le mal des transports peut être évité
ou fortement diminué avec ou sans médicaments.

Des sensations désagréables

Le mal des transports peut se produire en voiture (passager arrière), en train, en bateau, en avion ...
Il est du à une mauvaise transmission des informations au cerveau sur la position du corps. Il se traduit par un inconfort abdominal, des nausées, des vomissements ainsi que des sensations de vertige , une pâleur et des sueurs froides. Dans la plupart des cas il diminue avec le temps .

Conseils pour éviter le mal des transports

  • En position assise, il est préférable de se positionner dans le sens de la marche, à l'endroit le plus stable du véhicule (à l'avant d'une voiture ou d'un train, au centre d'un bateau ou d'un avion).
  • Lors du trajet, il faut se relaxer, regarder l'horizon et les objets éloignés (afin d"éviter les mouvements de la tête), fixer son attention sur de la musique, un jeu, une discussion ...
  • Eviter de lire ou de concentrer votre attention sur l'intérieur du véhicule.
  • Le mal des transports est accentué par les atmosphères enfumées, les gaz d'échappements... Bien aérer et ventiler le véhicule, faire des pauses régulières pour renouveler l'aération.
  • Les repas trop lourds, l'alcool, le tabac sont à proscrire avant le voyage.
  • Fractionner l'alimentation pendant le trajet, mais éviter de partir à jeûn.

Les médicaments à prendre avant le départ

Certains médicaments sont à éviter, en raison de leur faible efficacité contre le mal des transports ou de leurs effets indésirables : la métopimazine, la dompéridone, la scopolamine, le métoclopramide et les antihistaminiques utilisés comme "antiallergiques".

Les médicaments utilisés dans le mal des transports sont les médicaments dits "antihistaminiques sédatifs" à prendre quelques dizaines de minutes avant le départ.

  • Chez les adultes 25 mg de diphénhydramine ou 50 mg de dimenhydrinate agissent pendant 6 à 8 heures.
  • Pour les enfants de 6 à 12 ans les doses sont à diviser par 2
  • et pour les enfants de 2 à 6 ans elles sont à diviser par 4.

Ces médicaments "antihistaminiques sédatifs" peuvent chez certaines personnes provoquer une somnolence ou une agitation , des troubles du rythme cardiaque, une baisse de la pression artérielle, ...
Ils sont à éviter pendant la grossesse , chez les personnes agées et les conducteurs d'engins motorisés (risques de somnolence).
Il faut aussi noter que ces médicaments sont contre indiqués dans certaines affections et avec d'autres médicaments.

A noter :

  • Les traitements homéopatiques ont montré leur efficacité en péventif et en curatif sans phénomène de somnolence et sans contre-indications.
  • Certaines huiles essentielles ont également des propriétés intéressantes pour diminuer le mal des transports par voie orale ou en diffusion dans l'atmosphère. Elles sont aussi recommandées pour les animaux (à utiliser en inhalation). A utiliser en respectant les recommandations de votre pharmacien pour une utilisation efficace et en sécurité (certaines huiles essentielles sont contre-indiquées chez la femme enceinte, chez la personne asthmatique, chez l'enfant, ...)